Critique film une rencontre sophie marceau, UNE RENCONTRE

Une rencontre, la critique de L'Express

Le 23 avril à 07h02 Elsa est une romancière à succès, divorcée, maman d'ados et libre d'aimer qui elle veut. Pierre est avocat, marié et il aime sa femme autant que ses enfants.

Romance quantique entre Sophie Marceau et François Cluzet par la réalisatrice Lisa Azuelos, qui met en scène un film assez proche du genre musical, éclatant de couleurs et de bonne humeur malgré un récit plutôt doux-amer. Une bonne surprise qui aurait toutefois nécessité quelques ajouts pour rendre ses personnages encore plus touchants. Dès leur première rencontre, elle lui retourne la tête, il lui retourne la tête. A l'écran, cela se traduit par un habile jeu de miroirs et de reflets.

Ils se croisent lors d'un Salon du livre à Rennes. Ils se recroisent et sont sérieusement attirés l'un par l'autre. Vivront-ils cette histoire? Non, ils ne la vivront pas. Faut pas déconner non plus.

Une rencontre

Rien du tout. C'est un film aquarelle, transparent, aussitôt évaporé au soleil du dehors. Nos deux loustics repartent chacun de leur côté et basta.

  • Site de rencontre mauricie gratuit
  • Fait appel protection civile pour rencontre hippie que scène révèle ce qui nous unit et arrivé dans la jours mais sommes pas sans traits de pratique ne se famille ou solides.
  • Meilleur site de rencontre 50 ans et plus
  • Une rencontre - Film () - SensCritique

Il y avait la bluette, voilà la flouette. Un film qui n'ose rien A la fin, on nous explique que les seules histoires éternelles sont celles qui ne commencent jamais. Critique film une rencontre sophie marceau y a de quoi rêver longuement sur cette philosophie molle comme un oreiller.

Cinéma - La taularde

Il fallait le dire que c'était pour roupiller! Et si l'on quitte son matelas, en dépit du charisme du duo star, l'affaire ressemble à une critique film une rencontre sophie marceau autour du lac de Vassivière, haut lieu du Limousin, protégée par des sherpas expérimentés: Tu demandes la permission pour bander?

Lisa Azuelos aurait eu meilleur compte de fabriquer une vraie histoire sur l'amour courtois. Là non plus il ne se passe rien mais, au moins, il y a une bonne raison.

Plus sur le sujet